6 bonnes raisons de témoigner sur le blog

Ecrire cahier

En un an, vous êtes près d’une cinquantaine de lectrices à avoir témoigné sur le blog.

Des appels au secours, des confidences, des délivrances et parfois des prises de conscience.

Chaque personne ayant témoigné en est ressortie un peu plus forte. Chacune a fait un pas en avant vers le mieux-être.
Toutes m’ont fait confiance. Certaines se sont confiées via leur propre texte, d’autres ont préféré répondre à mes questions, parfois dans l’anonymat. Brièvement ou plus longuement. Tout est possible. Il suffit de discuter pour trouver la formule qui correspond à chacune.

Après chacun de vos témoignages, j’ai senti un peu plus de légèreté, de sérénité. Comme si parler, écrire avait apporté une sorte de bouffée d’air frais, un échappatoire momentané, la clé vers autre chose.

Toutes m’ont confié leur ressenti, chacune avec ses propres mots. Voici pourquoi elles ont témoigné.

Confidences

Témoigner est une manière de se confier, sans tabou, sans craintes. Le blog permet de se livrer comme vous ne pouvez le faire ailleurs. Les lectrices ne vous connaissent pas mais sont pourtant dans le même bateau, celui de la parentalité. La parentalité réaliste, bien loin de l’image d’Épinal à laquelle tous essaient de nous faire croire.

Difficile de s’ouvrir totalement à son entourage. La peur du jugement, la peur de blesser avec des propos trop abruptes, durs, secs, directs. Alors que votre témoignage est disponible à la vue de toutes les lectrices, vous savez que vous ne serez pas jugées mais comprises.

Évacuer

Déposer ici ces quelques lignes vous permet d’assouvir votre besoin de parler de ce que vous vivez. Poser noir sur blanc ce que vous vivez, une manière de vider votre sac. C’est aussi vous soulager de ce qui vous oppresse, un peu comme si vous criiez un bon coup pour faire sortir ce que vous avez en vous. Faire de la place pour ce qui arrive, le bon comme le mauvais, pour ne pas exploser d’un trop plein d’émotions.

Prendre du recul, prendre conscience et retrouver l’espoir

Poser des mots sur ses maux, c’est s’autoriser à se poser, réfléchir à la situation, se poser les questions essentielles pour mieux comprendre. Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi ? Quel a été le déclencheur ? Pourquoi vous ?

Poser des mots sur vos maux, c’est comprendre le mécanisme de fonctionnement de votre épuisement pour pouvoir prendre les dispositions nécessaires à votre guérison. Lever la tête pour la sortir quelques instants du tourbillon quotidien et retrouver un semblant de lucidité.

Les mots peuvent sembler emmêlés, le récit confus. Puis, tout se lie, s’ordonne. Les phrases, les paragraphes trouvent tout leur sens. Vous vous relisez comme si vous découvriez le récit d’une autre maman. Vous prenez conscience de la réalité de votre situation. Des faits anormaux, étonnants, parfois choquants, dramatiques. Vous sortez de cette bulle quotidienne et vous rendez compte qu’il faut agir, réagir.

Cette prise de conscience, ce recul sur votre vécu est souvent l’impulsion vers autre chose de meilleur, ce petit quelque chose qui vous redonne la force d’avancer et que vous attendiez tant. C’est l’espoir retrouvé.

Aider

Partager son expérience permet de trouver du positif dans un vécu qui vous semblait être uniquement négatif. Vous savez désormais que vous n’êtes pas la seule à connaitre ces difficultés de la parentalité. Chacune d’entre vous a une histoire unique. Toutes ont des points communs. Votre témoignage touchera nécessairement une autre femme qui se reconnaitra. Savoir qu’elle n’est pas seule sera un grand réconfort. C’est d’ailleurs ce que vous venez chercher sur blog, une sorte de « communauté ».

Savoir que son propre témoignage pourrait aider ne serait-ce qu’une autre femme à se sentir mieux est salvateur.

Briser le silence

Je suis étonnée du nombre de lectrices qui gardent pour elles ce mal être intérieur, cette fatigue extrême sans en parler ne serait-ce qu’à leur conjoint. Jamais je n’aurais cru se phénomène si important. Et pourtant …

Plus le temps passe et plus il devient difficile de sortir de ce mutisme. Une carapace forgée au fil du temps, un masque de plus en plus épais et pourtant de plus en plus fragilisé par le temps qui passe.

Témoigner sur le blog peut être une première étape pour briser le silence. Partager ici, anonymement, dans un premier temps donne parfois envie de faire lire ce récit à vos proches. Une envie de vous libérer de ce poids et de parler de plus en plus importante.

Soutien, compréhension et réconfort

Soutien et compréhension sont les valeurs essentielles de ce blog. Aucun jugement, aucune critique et beaucoup d’empathie.Chaque histoire est accueillie avec le plus grand respect par des personnes ayant conscience des difficultés de la parentalité. Chaque conseil est partagé avec bienveillance dans l’espoir qu’il puisse être une clé pour améliorer votre situation. Chaque commentaire est sincère.

 Concrètement, comment témoigner ?

Les lectrices les plus inspirées et ayant la plume facile pourront m’envoyer leur texte. Les autres, après m’avoir présenté leur situation en quelques phrases, pourront répondre à mes questions. Aussi, certaines souhaitent rester dans l’anonymat. Je suis consciente de la difficulté de lever le voile pour certaines d’entre vous. Dans ce cas, votre prénom ne sera pas dévoilé et votre témoignage restera anonyme.

Vous pouvez me contacter ou m’envoyer vos récits :

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.