Les copines, nos alliées

Copines

 

Les vacances ont commencé, l’occasion de passer du temps avec nos enfants. Cette période hivernale rend les activités extérieures incertaines et c’est peu dire vu les tempêtes qui balaient la France ces derniers jours. Nos loustics ont vite fait de tourner en rond comme des lions en cage tout en adoptant leur humeur féroce.

Ma solution pour éviter de m’arracher les cheveux, les mamans des copains : mes copines

C’est grâce à la scolarisation de mon ainé que j’ai retrouvé une vie sociale. En congé parental, j’avais tout le loisir de discuter avec les autres parents à la sortie de l’école. Au fil du temps, les mamans de quelques copains de mon fils sont devenues mes copines. Petit café rapide après avoir déposé les enfants à l’école, squattage pendant les après-midi anniversaire ou quelques heures passées au parc ou à la plage sont devenus légion.

Alors maintenant que j’ai à nouveau un emploi, que je dépose les enfants en coup de vent et qu’ils vont à la garderie le soir, j’apprécie de pouvoir les retrouver pendant les vacances. Nous ne le sommes pas toutes en même temps mais nous sommes toujours plusieurs à être disponibles.

Nous faisons d’une pierre deux coups

Nos loustics sont les plus heureux du monde de se retrouver et nous, nous sommes ravies de papoter encore et encore.

Le constat est clair :

  • Même si nous multiplions par deux ou par trois le nombre d’enfants dans une même maison, ils sont bien plus calmes que si nous mettons deux frangins dans la même pièce, qui finiront inévitablement par se chamailler, voire s’étriper après une semaine de météo catastrophique.
  • Nous, les mamans, sommes bien moins fatiguées et beaucoup plus détendues le soir venu.
  • Rien de tel pour décompresser d’un quotidien parfois essoufflant.
  • Les enfants se fabriquent de jolis souvenirs à base de repas à la bonne franquette et de parties de franches rigolades à n’en plus finir.
  • Si vos journées vous paraissent interminables, croyez-moi, celles-ci passent bien trop vite.
  • Pour les gourmandes, c’est l’occasion de goûter aux gâteaux (les meilleurs au monde) de vos copines !

Parfois, nous nous donnons rendez-vous au parc de jeu intérieur. Certainement le moment préféré des enfants : courir, crier, sauter, jouer à n’en plus pouvoir, le pied ! Ils oublient leurs mamans pipelettes auxquelles ils ne pensent que lorsqu’ils ont faim ou … pour un petit bisous de temps en temps tout de même ! L’occasion de nous laisser aller aux fous rires ou aux confidences sans petites oreilles indiscrètes qui traineraient ici ou là.

Vos copines – même si elles ne sont pas les mamans des copains de vos enfants 😉 – peuvent vous apporter un sacré bol d’air frais alors, lâchez vos journées hyper cadrées et octroyez vous un moment de papotage.

Une réflexion au sujet de « Les copines, nos alliées »

  1. Carré

    Bonjour,
    Moi aussi, je craque. Ça fait plusieurs jours que je comprends enfin ce qui me transforme horriblement depuis quelques temps.Je n’ai jamais été aussi agressive et impatiente.Moi qui suis tout le contraire. J’aimerais me retrouver. Cela fait 3 jours que je pleure….j’en ai aussi parlé à mon conjoint, qui ne comprend pas ce qu’il peut faire car il trouve qu’il a déjà fait des efforts. Je me demande si ça ira mieux. J’ai l’impression que cette vie de couple n’y resistera pas car on a fini par s’éloigner. Je me suis confiée à mon frère et ça m’a aidé à libérer des tensions. Je me pose beaucoup de questions et je sais que je suis imparfaite comme je l’ai expliqué à mes enfants (7 ans et demi, 5 ans et 2 ans et demi) pour qu’ils comprennent ce qui se passe. Je cherche la tendresse et la gentillesse mais chaque jour résonne de violence.
    Ecrire me soulage.
    Merci .
    Caroline

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *