Épuisement maternel, et après ?

Bannière blog

J’ai créé ce blog il y a maintenant 2 ans. Le burnout maternel avait été diagnostiqué à peine six mois auparavant. Les mesures mises en place pour me soigner commençaient tout juste à montrer leurs effets. J’avais envie de partager ce que j’avais vécu peut être pour exorciser ce mal qui m’avait rongé et dont j’essayais de me débarrasser. Surtout, j’avais envie d’aider les autres mères en souffrance. Je voulais absolument en tirer quelque chose de positif.

Je dois dire que l’épuisement a changé ma vie. Mon cadet a désormais 3 ans et demi (il ne faut pas oublier les demis à cet âge, ils sont importants !) et je ne suis plus la même. Grâce à l’épuisement (oui, grâce à l’épuisement), j’ai osé dire stop et reprendre ma vie en mains. Mes envies, mes besoins avaient évolué et mon quotidien ne me convenait plus, ce qui a peut-être aussi contribué à m’épuiser d’ailleurs.

Au fil des partages d’expérience, le temps est passé et j’ai retrouvé la santé. Il m’aura fallu une année pour retrouver une vie normale puis encore une année pour la transformer. Je reste convaincue que l’après épuisement ne peut être le même que l’avant. Nous en ressortons forcément différentes, marquées à tout jamais. J’ai mis en œuvre un de mes souhaits les plus vifs, enfoui depuis des années, quitter mon emploi, me former encore pour prendre plaisir à nouveau au quotidien. J’ai aussi beaucoup travaillé sur mon fonctionnement et ma manière de voir les choses. J’ai réalisé des rêves et atteint des objectifs que je pensais inatteignables. Désormais, je suis actrice de ma vie, je ne subis plus. Je vis, tout simplement même si je dois avouer que cette période difficile a tout de même laisser des traces indélébiles.

Au delà de l’épuisement maternel, j’ai envie de partager avec vous cet après. J’ai envie de vous montrer que l’épuisement, s’il est très difficile à vivre à l’instant t, peut être une très bonne chose pour l’avenir. Après avoir échangé avec vous sur Facebook à ce sujet, j’ai décidé, tout en continuant de traiter le sujet du burnout parental, de vous parler de mon après l’épuisement. J’espère que cette nouvelle ligne éditoriale vous plaira …

 

Une réflexion au sujet de « Épuisement maternel, et après ? »

  1. Debullesenaiguilles

    En voyant ton post sur fb je n’avais pas osé commenter. Aujourd’hui en te lisant je me dis que c’est une belle idée de montrer « l’après » ! Cela donne de l’espoir ! (L’épuisement est bien là pour moi mais je garde encore l’espoir, même si certains jours sont plus durs que d’autres)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.