commencer-course-running

Se lancer dans la course à pied

commencer-course-running

Vous souhaitez commencer à courir pour améliorer votre bien être ? Avant de vous lancer, voici quelques conseils.

Check-up

Avant toute chose, assurez vous que votre état de santé vous permet de faire de la course à pied. Parlez-en à votre médecin, il saura vous donner ou non le feu vert pour vous lancer.

Vous avez eu une voire plusieurs grossesses au cours des dernières années alors assurez-vous que votre périnée est suffisamment  rééduqué pour envisager tout effort physique au risque de vous en mordre les doigts dans quelques années …

La tenue

Si pour ce sport, tous vêtements confortables font l’affaire, il faut tout de même dire qu’une tenue adéquate est plus agréable. Les bas prix dans les magasins de sport sont parfaits pour débuter. Alors laissez tomber vos joggings molletonnés , trop larges et la polaire ou le pull en laine. L’effort sera bien plus appréciable avec un bas léger et un simple tee-shirt en haut, surtout en cette saison.

Seul un accessoire est indispensable : le soutien gorge (ou brassière) spécial activité sportive. Votre poitrine a déjà assez souffert, n’est ce pas ?

Aussi, évitez de trop vous couvrir. S’il vous semble faire un peu frais au premier abord, lorsque vous serez en plein exercice, vous aurez vite trop chaud. Impeccable si vous voulez suffoquer, avoir le souffle plus court et du plomb dans les chaussures.

Les chaussures

De loin LE point le plus important. Préservez vos articulations des chocs de la course à pieds. Jetez vos baskets datant du lycée et filez acheter une bonne paire de chaussures ! Choisissez les universelles à moins d’avoir un soucis podologique identifié.

S’il y a un poste sur lequel il faut investir, c’est bien celui-ci. Sans vous ruiner, évitez les bas prix. Le milieu de gamme est impeccable pour débuter. Les retours d’expérience malheureux ne sont pas rares pour ces personnes qui ont voulu faire des économies (problèmes de dos ou d’articulations, ampoules, blessures, …)

Le rythme

N’essayez pas de faire un marathon ni de battre Usain Bolt si vous n’avez pas eu d’activités sportives depuis 10 ou 20 ans ! Chacun son rythme. Les mot d’ordre sont progressivité, aisance respiratoire, régularité et patience.

L’alternance de temps de course et de marche semble être la méthode la plus adaptée. Au fil des séances, le temps total de course augmente et les périodes de marche diminuent. L’objectif étant d’atteindre les 30 minutes de course à la portée de tous. Ne soyez pas effrayée si vos séances ne dépassent 5 à 10 minutes au départ. La régularité vous aidera à évoluer plus rapidement que vous ne le pensez.

Si vous avez une vie particulièrement sédentaire depuis quelques années, n’hésitez pas à commencer par quelques semaines de marche rapide.

La fréquence

Là, tout dépend de votre emploi du temps, de votre forme, parfois de la météo. Aussi, vous pouvez faire plusieurs sessions running par semaine avec des durées différentes. Il y a bientôt deux ans, j’ai commencé avec trois séances hebdomadaires.

Essayez juste d’être régulière. Vous aurez des périodes où vous aurez l’impression de régresser, c’est normal. D’autres où la motivation sera au raz des pâquerettes, c’est aussi normal. Pourtant, je vous assure que le bien être éprouvé à la fin de chaque séance vous aidera à chausser les baskets pendant ces moments plus difficiles.

La récupération

Ici, j’aime terminer mes séances par une dizaine de minutes de marche au minimum. De quoi récupérer et faire redescendre tranquillement le rythme cardiaque.

Buvez beaucoup dans la journée et n’oubliez pas de vous hydrater pendant l’effort. C’est un point important pour éviter la fatigue et les blessures. L’idéal est de boire au moins 2l par jour. Mon astuce, emmener une bouteille d’1,5L au bureau chaque jour et l’avoir terminée en repartant. En y ajoutant le petit déjeuner, le repas du soir et la soirée, il est aisé d’atteindre les fameux 2L.

Aussi, j’apprécie me masser les jambes avec de l’huile à l’arnica (Weleda mais d’autres marques doivent en proposer) après ma douche. Je ne sais pas si ça a un réel effet mas au pire des cas, ça hydrate au moins ma peau …

Le partage

Certains aiment courir en solitaire, d’autres en binôme ou en groupe. Les envies varient aussi au fil du temps et de la progression de chacun.

Si vous ne savez vous motiver seule, cherchez un(e) partenaire. Si vous n’y parvenez pas ou si vous aimez courir seule mais partager, vous pouvez trouver des groupes sur Internet. Ici, j’aime particulièrement les MumNRun. Il s’agit d’un blog auquel est adossé un groupe privé Facebook sur lequel des mamans débutantes ou confirmées en course à pied échangent, postent leurs sessions running et se soutiennent.

Si vous vous lancez, tenez bon ! La course à pied est à la portée de tous, respectez simplement votre niveau et vos possibilités. Nous n’avons pas toutes et tous les même capacités physiques. Aussi, informez moi de votre progression et faites moi un retour d’expérience pour partager ce que cette démarche vous a apporté.

Pour finir, sachez que le meilleur dans tout ça, c’est la douche d’après l’effort 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *