Les mécanismes de l’épuisement

Il y a quelques semaines, Liliane Holstein, psychanalyste, auteur du livre « Burnout parental – surmonter l’épuisement et retrouver la joie d’être parents », a été interviewée par Lilou lors du salon Zen 2014 à Paris. Un échange très intéressant, instructif qui nous permet de comprendre certains mécanismes de l’épuisement parental que nous ne soupçonnons pas toujours.

En vrac, quelques extraits à retenir …

  • La course effrénée de la vie qui fait perdre le sens de ce qu’on est venu faire sur cette Terre contribue à l’augmentation du nombre de burnout parentaux.
  • Que faire ? En parler, ne pas s’isoler, ne pas s’éloigner de son conjoint. Expliquer la situation à ses enfants. Demander de l’aide à une personne extérieure qui aura les clés pour ramener le calme et la sérénité dans la famille.
  • Les gens font des enfants sans avoir de mode d’emploi et se retrouvent parfois très dépourvus.
  • On a le droit de parler de ses peurs à ses enfants, de leur dire « je n’en peux plus, je n’y arrive plus, j’ai besoin de toi, que tu m’aide ». Avec leurs mots d’enfants bien entendu et sincèrement, profondément.
  • Le comportement difficile des enfants est un appel à l’aide. Ils ne veulent qu’une chose, que ça se passe bien, dans la sérénité.

Je vous laisse découvrir le reste …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.