Leur secret ? Une « bonne baby-sitter »

Lorsque je discute avec des femmes qui ont résisté à l’épuisement maternel et que je leur demande quels sont leurs secrets, la plupart d’entre elles évoquent leur baby-sitter.

Ce n’est pas pour rien que trois ligne leurs sont consacrées dans mon agenda familial.

Babysitter.jpg

Avoir une « bonne baby-sitter », c’est pouvoir se permettre de :

  • Aller au restaurant ou au cinéma à deux,
  • Profiter VRAIMENT des soirées entre amis sans devoir gérer les enfants qui sont fatigués,
  • Ne pas être décomposée parce qu’exceptionnellement, nous ne pouvons venir chercher nos bambins avant la fermeture de la crèche ou du périscolaire et que nous n’avons personne sous la main pour nous dépanner,
  • Prendre un peu de temps pour soi,
  • Ne pas poser des congés à chaque fois que l’école est exceptionnellement fermée ou que les instituteurs sont en gréve,

L’idée est de se faire plaisir de temps en temps, d’avoir une option sous le coude en cas d’imprévu et il faut bien l’avouer, se faciliter la vie !

Comment trouver LA perle rare ?

Il faut bien l’avouer, nous avons tous connu des déconvenues à ce sujet … Je vous raconte la nôtre ?

Mes fils ont 2 et 4 ans. Nous n’avions jamais fait appel à ce genre de services mais là, nous avions un mariage et nous voulions profiter. Le marié a proposé aux serveuses du cocktail de s’occuper de nos enfants lorsqu’il serait l’heure de les coucher. Elles étaient partantes, nous nous étions organisées par téléphone avec l’une d’entre elles. Elle devait prendre le relai auprès de nos garçons vers 21h maximum pour les surveiller au mobilhome. Quelle ne fût pas ma surprise lorsqu’elle m’a dit, à 20h30, que finalement, elle ne serait prête qu’après le repas … Elle voulait manger avec ses amis présents à la fête et n’était plus motivée pour travailler … J’en suis restée sans voix et nous avons décidé de nous occuper nous même de nos enfants.

Je ne resterai pas sur cette mauvaise expérience ! Non !
L’année dernière, nous nous sommes privés de plusieurs sorties parce que personne n’était disponible pour garder nos enfants ne serait-ce que deux petites heures. Alors cette année, je dis STOP ! Il est hors de question que nous soyons tributaires des autres. Je vais trouver une baby-sitter fiable et de confiance …

Et puis, avec les changements à venir, nous ne pourrons plus nous organiser comme bon nous semble pendant plusieurs mois alors nous avons tout intérêt à avoir quelques contacts sous la main pour être plus sereins.

Je vais enquêter auprès de mon réseau professionnel et personnel.

Les mamans de l’école ont certainement des pistes.

Certaines camarades de classe de grand bonhomme ont des grandes sœurs, peut être seront-elles intéressées.

Des collègues ont des grands enfants déjà adolescents.

Il y a régulièrement des baby-sitters au parc avec les enfants dont elles s’occupent.

Rien qu’avec ces pistes, je devrais trouver mon bonheur !

Pour finir, la baby-sitter peut aussi vous être très utile pour vous aider à gérer vos fins de journées. J’ai découvert cette astuce dans le livre « mère épuisée » de Stéphanie Allenou. Elle raconte que, tellement épuisée, les fins de journées étaient particulièrement difficiles. Alors elle a décidé de payer quelqu’un pour l’aider de 18h à 20h (ou quelque chose comme ça) le temps du grand rush bain, préparation du repas, diner et compagnie. Ainsi, pendant qu’elle cuisinait, la baby-sitter jouait avec les enfants, pendant qu’elle donnait le bain au bébé, la baby-sitter s’occupait des plus grands, …
J’ai retrouvé cette astuce dans nombreux autres livres « d’organisation » que j’ai lu. Pour avoir vécu cet enfer de fin de journée, je trouve que c’est une excellente idée lorsqu’on n’arrive plus à suivre le rythme !

Aller, je file, j’ai deux ou trois baby-sitter à recruter 😉

Edit : Avec Lili, nous avons eu la même inspiration pour notre billet du jour. Elle aborde le sujet du babysitting sous un autre angle, lui aussi intéressant. A lire …

6 réflexions au sujet de « Leur secret ? Une « bonne baby-sitter » »

  1. maud

    mERCI !!!
    Pourrez vous nous donner les résultats de vos recherches ?
    Depuis que nous avons des enfants , mon mari et moi ne sortons quasi plus tous les deux et en ce moment, ça me manque cruellement . Le fossé se creuse par manque de temps à deux SANS LES ENFANTS . On ne parle plus que couche culotte, activités des enfants , devoirs des enfants ….
    Et je n’ai jamais su vraiment comment trouver une baby sitter .

    Bonne recherche
    maud

    Répondre
  2. lily

    ho mince on a publié deux billets similaires en même temps, le tien est très bien. Si tu veux on peut se faire un lien en bas d’article (le mien enverra chez toi et le tien enverra chez moi cela peut faire un complément de lecture pour le lecteur).

    Répondre
  3. Clem

    La solution peut aussi consister à faire un échange entre amis, soirée pyj chez les uns en échange de services dans la journée chez les autres (dépanne entre parents). Ou alors laisser une petite annonce dans le journal local de trouvailles. Etre clair sur ce que l’on recherche: sérieux, fiabilité, flexibilité. Et ne pas lésiner sur la to do list mais en échange il faut respecter sa nounou baby sitter en la déclarant et en la payant correctement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.