Menteuse …

mensonge-pinocchio

Crédit : http://www.imagespourtoi.com

Qui d’autre que les membres de nos foyers sont capables de mesurer les difficultés qui y règnent au quotidien ? Certainement personne. Le nombre de fois où j’ai eu la sensation d’être considérée telle une menteuse est une preuve suffisante. Cette semaine  encore, je me suis retrouvée deux fois dans cette situation qui me met dans une colère immense. J’ai envie de crier, de hurler pour être entendue puisque les simples mots ne le sont pas …

« Arrêtes, tes mômes ils ne bougent pas ! »

Mes fils sont toujours les plus calmes d’un groupe d’enfants. Ils écoutent, sont polis, ne crient pas, ne touchent à rien (ou presque), ne courent pas dans tous les sens, ne font pas de colères. Nous avons de la chance, à l’extérieur, chez des amis, dans la famille, ils ont un comportement exemplaire. Nous devrions d’ailleurs peut-être sortir sans cesse pour nous ménager nerveusement.

Alors, quand dans une discussion sur leur comportement, nous faisons part de notre désarroi, les grands yeux et le « ah bon » obtenus en retour nous font vite comprendre que nous aurions mieux fait de la boucler ! Puisque nos enfants se comportent ainsi hors de la maison, nous sommes forcément des menteurs ou des exagérateurs … C’est vrai, nous aimons tous raconter à qui veut l’entendre que nos enfants n’obéissent à rien, sont capricieux, nous parlent trop souvent comme à des moins que rien, se disputent comme des chiffonniers et crient énormément, bref, que notre foyer manque de calme et d’apaisement. C’est tellement glorifiant ! Personnellement, je préfèrerais ne rien avoir à dire …

« Je vais te laisser les miens, tu vas finir sous antidépresseurs « .

D’accord, faisons échange. Quoi qu’il en soit, n’étant pas à la maison, ils seront forcément très calmes. Je ne veux pas dire par là que c’est infernal chez nous. Juste que certains comportements sont insupportables et exaspérants. Quand je regarde autour de moi, je me dis que finalement, nous sommes plutôt bien lotis dans l’ensemble. Mais voilà, lorsque nous sommes tous fatigués, il y a de quoi péter un câble.

Je suis profondément blessée de ces réactions, de cette étiquette de menteuse qui m’est parfois collée sur le front. Rien ne sert de gaspiller notre énergie à expliquer. Les quelques tentatives régulières échouent systématiquement. Alors je suis en colère, je me dis que le meilleur moyen serait de filmer ces moments difficiles que vit certainement tout parent, l’envoyer et montrer au lieu d’expliquer …

Le pire dans cette histoire n’est pas cette ambivalence ressentie.  La fierté d’avoir des enfants qui savent bien se comporter en totale contradiction avec la colère d’être ainsi jugée. Le pire, c’est que ces personnes me font douter de moi. J’en viens à me demander si, effectivement, mon ressenti n’est pas exagéré, si je ne suis pas trop exigeante, si je ne me fais pas une montagne de pas grand chose, si ce qu’il se passe dans mon foyer n’est finalement pas l’adage de tous,  que les autres s’en accommodent bien et alors, je devrais faire de même et me taire …

 

 

4 réflexions au sujet de « Menteuse … »

  1. DIM - Did it myself

    Je te comprends.
    Quand j’explique des difficultés avec mes Adorables Petits Monstres on me réponds souvent : « C’est partout pareil, ils font tous cela. »
    Genre c’est une fatalité. Moi je ne suis pas d’accord !
    Si mon enfant se comporte sur un petit truc qui m’est important, j’ai le droit de m’épuiser à vouloir qu’il fasse bien.
    Genre : « Laisse ce n’est pas grave, les miens non plus ne disent pas bonjour. »
    Oh waw come on c’est super important de faire attention aux autres et dire bonjour. Enfin chez moi c’est le début de toute relation.

    Répondre
  2. Michaux

    Moi je comprends car je vis la meme chose. Les discours genre « ils sont pareils » , oh ce sont des enfants…. » ou le moins soutenant « cest ca la vie de femme qui travaille ». Jen peu plus, il a fallu que je dise que il y avait de quoi se pendre ou de se barrer definitivement pour que mon entourage prenne la mesure de ma souffrance. Je reconnais que cest violent mais cest ce que je ressentais sur le moment meme si je le ferai,pas. Cest socialement pas convenable mais marre quˋon me fasse culpabiliser, me faire passer pour une hysterique alors que je suis calme en leur absence.

    Répondre
  3. Déborah

    !L’épuisement maternel est certes un réalité et non une fatalité comme vous le laissez entendre ! Si les enfants sont infernaux à votre domicile c que le climat ne doit pas être sécurisant pour eux ! Un enfant qui manifeste de l’agitation est un enfant insecurisé ! Il serait bon de se remettre en cause et d’arrêter de se regarder le nombril ! Les enfants restent la priorité et non le mal comme vous semblez les caractériser !Si vous êtes tellement dépassé faite vous aider maison de repos thérapie ou placement provisoire peuvent être des solutions ! Le problème vient de vous ils n’ont rien demander les enfants sont le reflet des parents alors sortez vous les doigts du .. Et agissez plutôt que de bloguer !

    Répondre
    1. MamLucile Auteur de l’article

      Bonjour Déborah,

      Je suis complètement d’accord avec vous. Le comportement des enfants est le reflet de bien des choses liées à leur environnement et à nous même. J’ai d’ailleurs écris plusieurs articles à ce sujet, comme ici http://epuisement-maternel.com/le-burn-out-parental-de-liliane-holstein par exemple.

      En revanche, je suis en colère de voir à quel point vous me jugez sans la connaitre la situation.
      Je précise toute de même dans mon article  » Je ne veux pas dire par là que c’est infernal chez nous. Juste que certains comportements sont insupportables et exaspérants. Quand je regarde autour de moi, je me dis que finalement, nous sommes plutôt bien lotis dans l’ensemble. Mais voilà, lorsque nous sommes tous fatigués, il y a de quoi péter un câble » alors j’ai du mal à comprendre cette virulence dans votre réaction.

      Aussi, il n’est malheureusement pas si simple d’être prise en charge. Je suis désormais sortie de l’épuisement et tout va bien pour nous tous. Certainement parce que nous (mon mari et moi), n’avons pas été nombrilistes contrairement à ce que vous pensez. En sortir à été une série de remises en question et d’analyses de la situation pour travailler sur ce qui n’allait pas.

      Au delà, sachez que l’épuisement a été déclenché par les problèmes de santé de mon fils qui eux, ne sont la faute à personne, juste à pas de chance … Le reste n’a fait que contribuer à cette spirale dans laquelle nous nous trouvions à l’époque.

      Pour finir, si vous avez compris ainsi mon article, peut être que je me suis mal exprimée … En tous les cas, si de tels jugements me mettent particulièrement en colère, ils ont le mérite de m’aider à prendre du recul sur ce que j’écris et me demander si le message reçu est bien celui que je voulais faire passer.

      Sur ce, je vais continuer de bloguer … 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.