Archives du mot-clé fatigue

Ivre de fatigue

Ivre-fatigue

6h30, le réveil sonne. L’heure de se lever. Son état n’a fait qu’empirer depuis la veille au soir. Pourtant, la nuit aurait dû avoir l’effet inverse. Elle se sent vide, de plus en plus chaque jour. Sortir du lit est un calvaire. Quand bien même elle peut dormir, le sommeil n’est pas récupérateur. Son corps s’est tellement habitué à cet énervement de fond incessant que le repos lui est Lire la suite

Je commence à sombrer …

Femme larmes sourire

Femme larmes sourire

Par où commencer ? Je pense que le plus simple est d’essayer de me raconter à partir du moment où ça a démarrer …. sans que moi même je ne m’en rende compte.

Je pense que ça a commencé avant même de devenir maman. Un déménagement loin de toute ma famille , loin de mes  » ami(e)s » afin d’emménager avec chéri. J’étais heureuse de pouvoir être avec lui et je pensais naïvement que les promesses « on continuera à s’appeler, à se voir, on se verra pendant les vacances etc….. » seraient tenues. Mais, loin des yeux , loin du cœur !

J ai passé ma grossesse seule, sans personne à qui me confier. Lorsque j ai appelé, en larmes, celle que je pensais être ma meilleure amie car je devais faire une amniocentèse, celle-ci m’a seulement dit que je n’étais pas la première, que d’autres y étaient passées avant moi et que ce n’était rien avant de me raccrocher au nez … Alors, je me suis renfermée sur moi, dans mon coin, dans un endroit où je ne connaissais personne et où je ne voulais plus faire confiance à personne.

Lire la suite

Le calme après la tempête

Calme

Il y a tout juste un an, j’étais au plus profond de l’épuisement maternel. Aujourd’hui, je peux dire que j’en suis sortie. Je vais beaucoup mieux psychologiquement, j’ai retrouvé une vie normale et ma joie de vivre. Ne croyez pas que tout est facile pour autant … J’ai toujours des moments de grande fatigue, ces mois difficiles ont laissé des traces indélébiles qui me laissent aux aguets à la moindre fatigue inhabituelle.

Ces vacances scolaires ont été épuisantes. Deux semaines avec les enfants,  de nombreux réveils nocturnes, une humeur pitoyable, le terrible two, Lire la suite

J’ai besoin d’aide

Ce billet a pour objectif de vous relayer l’appel au secours de Audrey.

Voici ce qu’elle dit …

Bonjour,

Je suis maman de deux garçons de 5 ans et de 2 ans et deux mois. Le dernier ne fait toujours pas ses nuits. Il me réveille toutes les nuits, je me sens fatiguée.

Depuis la reprise de l’école, j’ai un sentiment de tristesse, je n’arrive pas à avancer dans l’entretien de ma maison, j’ai des moments de doutes, et des craintes de faire l’irréparable. Les garçons se disputent souvent , hurlent , je ne supporte plus rien. Je me sens seule, même si j’ai le soutien de mon mari mais j’ai l’impression de tout porter sur mes épaules …

En plus nous sommes en train de liquider l’ entreprise artisanale de mon mari avec tous les inconvénients . Le bon dans tout ça, c’est l’entretien d’embauche du 26 septembre qui nous permettrait de tourner la page des années d’artisanat et de galères.

Quand je m’énerve, quand je suis a bout de force, je leur crie dessus et je m’en veux. Je me sens au fond du gouffre, et je voudrais savoir s’il y a une solution ou un traitement a suivre.

Aussi, est ce que des parents ont des solutions pour que mon petit fasse ses nuits ?

Merci beaucoup

Je vous laisse la parole pour apporter votre soutien et vos conseils à Aurore.

Témoignage de Laurence

Maman de trois garçons de 18 mois, 3 ans et demi et 7 ans et demi

Maman de 2 enfants, mon envie d’un troisième est présente depuis mon dernier accouchement. Alors nous décidons de recommencer l’aventure et, très vite, me voilà enceinte.
La grossesse se passe bien, et l’accouchement une merveille! Les grands sont content et nous accueillons avec bonheur ce petit bout dans notre foyer.

La routine (ou non routine) s’installe, bébé mange, dort peu et chouine beaucoup. Mais après tout c’est un tout petit bébé. Alors nous l’installons dans notre chambre, pour préserver le sommeil des deux grands.
Les nuits sont courtes et maman commence à fatiguer. Bébé pleure beaucoup la journée. Dans la balancelle il pleure, dans le parc, dans son lit…. Ah miracle, sur maman il se calme! Alors maman le porte, l’installe confortablement dans l’écharpe, bébé dort.

Les journées se passent dans les chouinements et les pleurs. Même en voiture, bébé ne supporte pas qu’on s’arrête alors il hurle. La nuit il pleure, alors comme bébé aime être avec maman il déménage dans le lit parental. Bébé dort, maman somnole. Le sommeil n’est pas réparateur. C’est juste le moyen de ne pas entendre chouiner et de pouvoir reposer mon corps.

Les semaines passent et maman est épuisée. Les deux grands font du bruit, trop pour moi qui ne supporte plus rien. Je veux du calme, je veux dormir, je ne veux plus d’enfant. Je veux être seule dans mon lit!

Ça y est, nous déménageons bébé dans sa chambre, il faut que je dorme et lui aussi! Chacun sa chambre. Dernier biberon avant la nuit, bébé au lit mais bébé en a décide autrement, il hurle! Je fais quoi? Je l’emmitoufle bien, le met dans son cosy et on part faire le tour de la ville. 1h plus tard, épuisée, je rentre et le dépose tout doucement dans sa chambre…. Un œil s’ouvre…. NON! Marre, je n’en peux plus! Et mon mari avec sa tête endormie qui me regarde en pensant  »moi JE bosse demain ». Bah oui, moi je fais des grasses mat ET les siestes! Alors je vais au lit et je laisse bébé hurler dans sa chambre, je n’en peux plus….  » mais ça ne va pas de le laisser pleurer, tu vas en faire un angoissé »… Bah oui, pendant 1 /2 semaines il a pleuré, chaque jour un peu moins et il a fini par faire ses nuits. Ce n’était pas un choix de le laisser pleurer, mais impossible pour moi de me lever, j’étais épuisée. Non pas un choix de laisser hurler son petit bout, juste que j’aurai fini par passe par la fenêtre sinon…

Bébé est une source de stresse pour moi, je ne supporte plus le bruit. Les 2 grands en font les frais et ne peuvent plus jouer sans m’entendre hurler que je veux du calme. Je tape sur les murs souvent, ça me calme. Je fais claquer les portes. En fait ça me calme de faire du bruit ou de me défouler sur les portes de placard que j’envoie valser. Mon mari rentre le soir, a l’heure la pire de la journée. C’est Bagdad a la maison, les 2 grands qui jouent et font du bruit ou se crient dessus, le petit qui hurle et maman qui pleure de fatigue… Je veux que ça cesse, plus de bruit. On mange et vite tout le monde au lit pour qu’enfin il y ai du silence….

La routine du soir avec bébé est toute nouvelle, routine spécial bebe3 que je n’ai pas connu pour les 2 grands. Je lui donne un biberon et l’endors dans mes bras. Ça peut prendre 30 minutes a 1h30… Mais si il ne dort pas je ne peux pas le mettre au lit, sinon il hurle et réveille les 2 grands… Alors voila, c’est la solution du soir. Pour les siestes de la journée, je n’ai pas de solution, je le met au lit et il pleure, il hurle. Il dort peu…  »ON » m’a conseille de rester avec lui, l’aider a l’endormir etc… Mais je fais comment avec mes deux grands, mes horaires a respecter et tout le reste si je doit m’occuper uniquement de bébé ? Je n’ai que 2 bras. Alors siestes du matin et de l’après-midi, même combat, il pleure….

 »De quoi tu te plains, bébé dort la nuit » Et voila, prends ça dans les dents! Oui il dort la nuit, sauf que la journée il passe son temps a chouiner et a pleurer… Mais on me dit que c’est normal c’est un bébé!  » Mais tu verras, ça va passer quand bébé se déplacera » Oui, bébé fait très tôt du 4 pattes, mais bien au contraire ça ne passe pas, c’est pire car il me suit partout en chouinant!!

 »Ne t’inquiètes pas, ça passera quand il marchera » Bébé a marche bien plus tôt que les grands, maintenant il court en pleurant pour réclamer mes bras…. Épuisée, fatiguée…

18 mois aujourd’hui…. 18 mois que je ne compte que sur moi, moi et (un peu) mon mari. Je n’ai pas beaucoup parlé de ça. Les seules fois où j’ai abordé le sujet, on m’a bien fait comprendre que ce bébé je l’ai voulu, a moi de me débrouiller avec ! Et puis un bébé ça chouine normal non?

Bébé est toujours un chouineur, il a un caractère bien trempe que les deux grands subissent toujours. Moi et bien moi…. Je suis devenue allergique au bruit, je ne supporte plus. Je crie beaucoup. Que faire pour changer ça? Je ne sais pas… Je ne demande pas de conseil, ou peu. J’ai l’impression d’embêter quand je parle de ça, on me dit que c’est normal, et que c’est fatiguant les enfants. Tout le monde est passe par la.

Normal je ne sais pas…